Blogues

ODE À MA MÈRE
On dit que j’ai le verbe facile. C’est vrai, je pense. On me donne un sujet, j’y réfléchis et j’écris. C’est
aussi simple que ça. Parfois c’est génial, d’autre fois moins, mais généralement, ça se tient.
Sauf qu’aujourd’hui, c’est de ma mère qu’il est question. De ma mère et de toutes ces autres femmes
qui en méritent le noble titre.
J’sais pas pour vous, mais pour ma part, afin d’avoir un peu l’impression de rendre justice à cette
femme qui m’a donné la vie et une bonne part de la sienne, j’voudrais écrire des alexandrins, en
poussière d’or ou de pétales de roses, qui émettraient le son d’une douce berceuse murmurée par
une fée, toute de rose vêtue, à la lecture de leurs syllabes.
J’voudrais lui écrire le plus beau des poèmes, chanté sur la plus harmonieuse des musiques, par la
plus fabuleuse des voix. J’aimerais lui faire le plus moelleux des gâteaux des anges, la couvrir de la
plus douce des couettes et lui offrir le parfum le plus enveloppant qui soit.
Pour rendre hommage à ma mère, je lui offrirais cette île paradisiaque où le sable est blanc et la mer
est limpide et dont elle rêve depuis si longtemps. J’irais décrocher la Lune et je lui offrirais en guise
de lampe de nuit.
En hommage à ma mère, je voudrais peindre le plus beau des tableaux, faire pousser les plus
colorées des fleurs et remporter tous les championnats du monde.
Mais il n’en sera rien, puisque je ne suis, ni poète, ni musicienne, ni fée.
Comme ode à ma mère, je lui offrirai plutôt ces mots, empreints d’amour, d’admiration et de
tendresse, du plus profond de mon être et dans un écrin de velours pour lui signifier combien je suis
reconnaissante de ces belles valeurs qu’elle m’a transmises et de cet inconditionnel amour duquel
elle m’a couvert.
Du plus profond de mon être, je lui dirai « Merci » de m’avoir aimée, de m’avoir protégée et je lui
promettrai de le faire à mon tour, jusqu’à la fin.
La Fossile junior

J’suis née à la fin du mois de janvier 1971.

 Les mesures de guerre de la Crise d’octobre étaient abolies depuis près d’un mois et la vie reprenait tranquillement son cours derrière l’épaisse couche de neige immaculée qui recouvrait la rue Balzac, dans Montréal-Nord, sous laquelle étaient ensevelies des dizaines de voitures après ce qu’on avait nommé « La tempête du siècle ».... Lire la suite 

 

MON PÂQUES AU DEP...

Pâques, pour moi, v'la 5 ans, c'tait les gros chocolats en forme de chat, ou ben d'lapin. C'tait la chance de voir mes cousins et mes cousines....Lire la suite

LA RELÂCHE! 

D’entrée de jeu, sache que ma progéniture a maintenant l’âge de faire son propre rapport d’impôt. Mais bon. Si j’vous disais qu’il y a quelques années j’me s’rais pris un aller simple pour le Groenland rien que pour m’en sauver. J’ai l’air bête, de même,...  Lire la suite 

Infolettre
OK
Dans votre panier
{{ cart.LastProductAddedTitle }}
{{ cart.LastProductAddedPrice }}
{{cart.NbItems }}article(s) dans votre panier
Sous-total: {{formatPrice(cart.ItemsTotal)}}
Détails du panier
Liste cadeaux
{{ wishList.LastProductAddedTitle }}
{{ wishList.LastProductAddedPrice }}
{{wishList.NbItems }}articles(s) dans votre liste
Voir liste